Des psychanalystes avec le numérique : jeux vidéo, réseaux sociaux, robots et pornographie…

Paris le 30/08/2017.
Annonce de la journée d’étude du samedi 14 octobre, à Lille : Des psychanalystes avec le numérique : jeux vidéo, réseaux sociaux, robots et pornographie…

« Le métier de psychanalyste » – compte-rendu d’un livre

Paris, le 30 mai 2016.
Voici le compte-rendu, publié sur le site nonfiction, de ma lecture d’un ouvrage qui expose les conceptions théoriques qui orientent la pratique de trois psychanalystes lacaniens, Roland Chemama, Bernard Vandermersch et Christiane Lacôte-Destribats.

Maud Mannoni et la critique de l’institution

Paris, le 14 février 2016.
Je rends compte ici d’un « trajet » que j’ai effectué à travers quelques livres de Maud Mannoni à propos de sa pratique clinique. Cette pratique, dont Bonneuil comme est le nom, est inséparable d’un effort de théorisation. Nous nous intéresserons aux multiples influences qui ont présidé à la création de ce lieu appelé « Ecole expérimentale de Bonneuil-sur-Marne ». Puis, nous ferons un rapide survol du principe de fonctionnement de ce lieu, à travers la notion d’ « institution éclatée ».

Lecture du texte « Le jeu et le potentiel » de René Roussillon

Paris, le 7 septembre 2015.

Au revoir tristesses ! Psychanalyse des dépressions et des mélancolies individuelles et collectives

Paris, le 21 mars 2015.

Psychanalyse du Net – Episode 1

Paris, le 21 mars 2014.
Début d’une série de posts écrit à partir du livre de Michael Civin, Psychanalyse du Net (Male, female, e-mail).

Aux sources pulsionnelles de l’invention technique

Paris, le 29 novembre 2013.
Un début d’essai sur psychanalyse et technique à partir du concept de pulsion.

Pour une anthropologie psychanalytique de la technique (numérique)

Comme le titre de ce post l’indique, j’aimerais essayer de travailler les liens entre la psychanalyse et la technique. Mis à part quelques exceptions il me semble, il apparaît que c’est un domaine peu exploré. On pourrait considérer Harold Searles par exemple comme un pionnier avec son ouvrage L’environnement non-humain. Certes, il est vrai que [...]

Colloque de l’association HEBE le 29 mars 2013 : Les jeux vidéos, perspectives cliniques, thérapeutiques et culturelles

Paris le 17 janvier 2013.
Sous l’appellation « jeux vidéo » coexistent une pluralité de pratiques ludiques, et donc de potentialités créatives. Comment nous saisir de ces objets dans la clinique ?
Cette journée de l’association Hébé située à Tours aura pour visée d’interroger le champ vidéoludique en tant que processus culturel et thérapeutique.

14ème Colloque de l’ALEPH: « Jeu d’enfant » (Lille, samedi 6 avril 2013)

Paris décembre 2012. Annonce du prochain colloque de l’association ALEPH sur Lille, le 6 avril 2013.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 12 – Turing et la course aux premiers ordinateurs

Paris, le 9 septembre 2012.
Après la seconde Guerre Mondiale, Turing va participer à la grande aventure des premiers projets d’ordinateurs, concrétisation matérielle de son concept logique de 1936.

Autour de l’annonce du handicap – interview pour le magazine declic

Paris, le 2 avril 2012.
Pour le numéro de septembre-octobre 2011 du magazine Déclic, la journaliste Anne-Claire Préfol m’avait contacté pour une interview. J’avais écrit mes réponses à ses questions que voici.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 11 – Turing en héros de la seconde guerre mondiale

Paris, le 5 mars 2012.
On parlera de l’épisode peut-être le plus connu de la vie de Turing au cours de la seconde Guerre Mondiale, lorsqu’il participa aux activités de renseignement, dans le décryptage des messages codées de l’armée allemande. Ainsi que de l’évolution de ses travaux vers des réalisations matérielles de sa machine universelle.

Colloque Savoirs et Clinique

Paris le 23 janvier 2012.
Jacques Lacan, matérialiste – Le symptôme dans la psychanalyse, les Lettres et la politique.
Colloque international, les 16, 17 et 18 mars 2012.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 10 : la machine de Turing – seconde partie

Paris, le 12 janvier 2012.
Nous reprenons et terminons ici la lecture de l’article de Turing « Théorie des nombres calculables, suivie d’une application au problème de la décision ». On tente de présenter la démonstration de Turing, et son utilisation de son concept de machine, pour finir par quelques réflexions sur quelques conséquences que l’on pourrait envisager sur le concept de symbolique.

Alan Turing, épisode 9 : La révolution des mathématiques, Turing et la matière numérique

Paris, le 19 décembre 2011.
La question des jeux vidéo me travaille, et on peut la considérer comme une manière d’investir, d’interagir avec la « matière numérique » et la machine. Une autre entrée pour rejoindre l’ami Turing, en travaillant sur la nature (de langage et d’écriture) et les propriétés de cette matière numérique…

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 8 – la machine de Turing, première partie

Paris, le 20 novembre 2011.
Nous nous pencherons au cours de cet épisode de notre « saga » sur Turing sur un de ses articles, qui a connu une fortune importante dans le vingtième siècle , à savoir « Théorie des nombres calculables, suivie d’une application au problème de la décision ». C’est en effet à partir de cet article que le concept de « machine de Turing » sera posé par le mathématicien britannique. Nous le ferons en deux temps. Ceci est la première partie.

La fonction symbolisante de l’objet 2/2 ou les jeux vidéo face à la destructivité primaire

Paris, le 07 novembre 2011.
Je continue ici mon commentaire de l’article de René Roussillon « La fonction symbolisante de l’objet » publié dans « Agonie, clivage et symbolisation ». On lira également également un article particulièrement intéressant de Winnicott « Objets de l’’usage d’un objet’ » publié dans « La crainte de l’effondrement et autres situations cliniques », afin d’avancer quelques propositions autour de ce que Winnicott appelle la destructivité. On se pose la question de l’utilisation du modèle que propose Winnicott notamment dans le cadre de l’utilisation excessive du jeu vidéo par certains sujets.

La fonction symbolisante de l’objet 1/2

Paris, le 24 octobre 2011.
Je tente ici un commentaire de l’article de René Roussillon « La fonction symbolisante de l’objet » publié dans « Agonie, clivage et symbolisation ». Je le fais dans le but de lire également un article particulièrement intéressant de Winnicott « Objets de l’’usage d’un objet’ » publié dans « La crainte de l’effondrement et autres situations cliniques ». J’espère pouvoir avancer quelques propositions quant à la relation que l’on peut entretenir avec « la matière numérique » comme les jeux vidéo, en usant justement du modèle que propose Winnicott.

L’homme, la machine et les Zombies 2/2

Paris, le 17 octobre 2011.
Nous poursuivrons sur l’importance du corps, au travers d’une pièce de théâtre avec un robot-comédien, et des recherches en robotique de Frédéric Kaplan…

L’homme, la machine et… les Zombies 1/2

Paris, le 12 octobre 2011.
Si le gamer peut être un Zombie, quel corps pour ce dernier ?
On se demandera si le « corps érotique », c’est à dire le corps tel que la psychanalyse cherche à le théoriser, ne serait pas en lien avec la figure du Zombie de Cassou-Noguès que Mathieu Triclot met en avant face au Cyborg…

De l’analyse comme bundling (19/12/1956) et ses conséquences…

Paris, le 3 octobre 2011.

La dialectique de la frustration (12/12/1956)

Paris, le 22 septembre 2011.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 7

Je voudrais tenter ici d’avancer quant au programme de Hilbert, et les questions qui en découlent : consistance, complétude et surtout la question de la décidabilité qui va se trouver liée à celle de calculabilité. Encore un fois, je m’excuse d’emblée de mes propres lacunes en mathématiques.
Paris, le 22/08/2011.

Notes sur le Séminaire LA RELATION D’OBJET – Le signifiant et le Saint-Esprit (05/12/1956)

Des notes sur cette troisième séance en date du 5 décembre 1956 … où Lacan commence cette fois sa critique de la conception de la phobie. Pour ce faire il cherche ainsi à utiliser des fameux termes de frustration, privation et castration en lien avec sa triade imaginaire, symbolique et réel.
Paris, le 14/06/2011

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 6

Je voudrais tenter ici de donner quelques points de repères quant au contexte mathématique (le programme de Hilbert principalement) dans lequel Turing va se former, puis produire ses premiers travaux. Je m’excuse d’emblée du fait que ce qui suit me semble après-coup un peu flou. Cela est dû à mes propres lacunes en mathématiques.
Paris, le 03/06/2011.

Notes sur le Séminaire LA RELATION D’OBJET – Les trois formes du manque d’objet (28/11/1956)

Des notes sur cette seconde séance en date du 28 novembre 1956 … où Lacan critique toujours la notion d’objet satisfaisant. A la suite de la dernière séance du séminaire de l’année précédente, il y replace l’objet phallique, et introduit les fameux termes de frustration, privation et castration en lien avec sa triade imaginaire, symbolique et réel.
Paris, le 30/05/2011.

Notes sur le Séminaire LA RELATION D’OBJET – Introduction (21/11/1956)

Des notes sur cette première séance en date du 21 novembre 1956 … où Lacan critique la notion d’objet satisfaisant, avec comme visée d’essayer d’avancer sur la conception de la mère, à partir de son rapport au phallus.
Paris, le 14 mai 2011.

Notes sur le Séminaire LA RELATION D’OBJET – introduction

Afin de travailler sur la notion de jouissance (par exemple dans les rapports homme-machine), sur celle de phallus (autour des objets médiateurs), j’ai décidé de travailler sur ce séminaire pour m’ouvrir, je l’espère, quelques possibilités d’approcher ce que j’essaie de chercher en ce moment. Ce ne sont que des notes autour des différentes séances de ce séminaire…
Paris, le 3 mai 2011.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 5

Alan Turing entre au King’s College. Cela lui permet une certaine émancipation. Turing s’intéresse de plus en plus aux mathématiques pures…
Paris, le 3 mai 2011.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 4

Les travaux d’Alan Turing en logique mathématique se situent aux origines du mouvement de la cybernétique, qui elle-même alimentera les recherches aboutissant à la création des sciences cognitives. Lacan s’inscrit dans ce même siècle, mais s’intéressera à ces travaux, y compris la cybernétique, d’une toute autre manière. Cet épisode nous y introduit…
Paris, le 18 avril 2011.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 3

« Pourquoi Alan Turing n’est-il pas plus connu du grand public ? » , telle est la première question que pose Hervé Le Guyader dans sa préface au livre de Hodges et à laquelle nous aurons ici un élément de réponse. Plus particulièrement ici, ce qui constituerait le projet de fond de Turing.
Paris, le 17 avril 2011.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 2

« Pourquoi Alan Turing n’est-il pas plus connu du grand public ? » , telle est la première question que pose Hervé Le Guyader dans sa préface au livre de Hodges. Suite des aventures du grand mathématicien et logicien, et plus particulièrement ici, sa rencontre avec Christopher Morcom, son premier amour.
Paris, le 16 avril 2011.

Alan Turing, sur les traces de l’IA : Episode 1

« Pourquoi Alan Turing n’est-il pas plus connu du grand public ? » , telle est la première question que pose Hervé Le Guyader dans sa préface au livre de Hodges. Suite des aventures du grand mathématicien et logicien, dans le cheminement qui le mènera à l’origine de l’informatique. Et Suite donc de cette série d’articles que je voudrais voir dériver vers l’étude de l’intelligence artificielle, y compris dans ses applications dans les jeux vidéo.
Paris, le 9 avril 2011.

Alan Mathison Turing, sur les traces de l’Intelligence Artificielle : Introduction

« Pourquoi Alan Turing n’est-il pas plus connu du grand public ? » , telle est la première question que pose Hervé Le Guyader dans sa préface au livre de Hodges, sur lequel par ailleurs je me baserai pour parler de la vie et de l’œuvre de ce personnage énigmatique et fascinant, dans cette série d’articles que je vais essayer d’écrire à partir de Turing, et que je voudrais voir dériver vers l’étude de l’intelligence artificielle, y compris dans ses applications dans les jeux vidéo.
Paris, le 6 avril 2011.

De « l’institution »

« N’avons-nous pas le devoir de rendre « habitables » ces lieux désertiques dans lesquels se sont égarés, souvent à jamais, ceux que nous nommons psychotiques ? », Jean Oury, « Psychothérapie institutionnelle : transfert et espace du dire » in L’information psychiatrique, 59, 3, 1983, 423.
Paris, le 18 mars 2011.

Etude sur le courant de recherche des interactions précoces – dernière partie

L’observation et l’analyse des interactions parents-bébé ont une histoire plutôt courte, moins de soixante ans. Largement investi par une partie de la psychanalyse, l’observation du très jeune enfant et la confrontation de celle-ci avec les théories issues des reconstructions au sein des cures n’a cependant pas manqué de produire des polémiques dans le milieu analytique. Je souhaitais faire un panorama de ces recherches afin de mieux s’y retrouver. Voici la seconde et dernière partie qui se penche sur les outils d’évaluation des interactions précoces.

Etude sur le courant de recherche des interactions précoces – première partie

L’observation et l’analyse des interactions parents-bébé ont une histoire plutôt courte, moins de soixante ans. Largement investi par une partie de la psychanalyse, l’observation du très jeune enfant et la confrontation de celle-ci avec les théories issues des reconstructions au sein des cures n’a cependant pas manqué de produire des polémiques dans le milieu analytique. Je souhaitais faire un panorama de ces recherches afin de mieux s’y retrouver. Voici la première partie.

Le choix du prénom ou la logique narcissique de l’Idéal du Moi : dernière partie

Le choix du prénom est une étape, un moment incontournable dans ce que l’on peut appeler la préhistoire de l’enfant. Nous tentons ici de proposer une hypothèse qui placerait le concept d’Idéal du Moi chez Freud au coeur du choix du prénom d’un enfant. Nous examinerons d’autres textes sur thème, puis nous examinerons les limites de notre recherche, tout en soutenant l’intérêt de cette hypothèse pour la clinique.

Le choix du prénom ou la logique narcissique de l’Idéal du Moi : seconde partie

Le choix du prénom est une étape, un moment incontournable dans ce que l’on peut appeler la préhistoire de l’enfant. C’est une étape complexe car s’y expriment des choix conscients, des compromis entre les parents, et que nous supposons que s’y manifeste aussi une certaine surdétermination inconsciente. Nous nous sommes proposés d’étudier cette surdétermination inconsciente au regard de l’idéal du moi chez Freud. Nous continuons d’explorer dans cet article la genèse de ce concept dans les écrits freudiens.

Le choix du prénom ou la logique narcissique de l’Idéal du Moi : première partie

« Ce que tes aïeux t’ont laissé en héritage, si tu veux le posséder, gagne-le », Goethe, Faust, première partie.

Le choix du prénom ou la logique narcissique de l’Idéal du Moi : Introduction

« De tous les phonèmes, de tous les mots ainsi entendus par l’enfant, il en est un qui va être d’une importance primordiale, assurant la cohésion narcissique du sujet : c’est son prénom. »
Françoise Dolto, L’image inconsciente du corps, p.46

Handicap et psychanalyse – Dernière partie

« L’altérité d’autrui ne peut être reconnue qu’à condition de trouver un lieu intérieur pour être ressentie, investie et discutée, au prix d’affronter l’ambivalence foncière liée à la dépendance originelle vis-à-vis de la psyché de l’autre. Ce lieu intérieur à l’œuvre dans tout lien, ce lieu de l’intériorité est donné et toujours à construire avec la parole, issue du façonnage par les mots de l’autre. ».
Ces phrases sont issues d’un éditorial du numéro de la revue Le Coq Héron, « Figures de l’autre en soi ».

Handicap et psychanalyse – Seconde partie

Je vous propose ici la suite de mon parcours de lecture au sujet du handicap, toujours largement inspiré des écrits de Simone Korff-Sausse.

Autopsie du bug – introduction au glitch art

Je vous conseille d’écouter la très bonne émission hebdomadaire (le dimanche soir de 17h à 18h) Place de la toile sur France Culture, et plus particulièrement celle du 20 février 2011 sur le bug : Autopsie du bug Les invités étaient Roberto Di Cosmo, Alexandre Fernandez-Toro et Gérard Berry. Où l’on apprend qu’il existe une [...]

Handicap et psychanalyse – Première partie

Je vous propose ici un parcours de lecture au sujet du handicap, largement inspiré des écrits d’une auteure que je trouve particulièrement intéressante quant à une approche psychanalytique pour le domaine du handicap, à savoir Simone Korff-Sausse.

A quoi résiste la psychanalyse ? Entretien avec Pierre-Henri Castel

J’ai effectué cet entretien avec Pierre-Henri Castel en 2006 lors de la sortie de son ouvrage A quoi résiste la psychanalyse ?
Une partie devait être publiée dans Les Lettres Françaises. Ce ne fut pas le cas finalement. Je le mets aujourd’hui en ligne car le livre dont il est question est particulièrement intéressant pour le débat sur les enjeux actuels de la psychanalyse.

Le narcissisme et le sexuel

Le narcissisme est une étape où il s’agit de construire de l’ordre, d’organiser les choses pour construire de l’unité. L’idéal, cette représentation qui va être chargée de libido, est également une représentation unitaire. Et la libido qui l’alimente est d’ordre homosexuelle. Que veut dire homosexuelle ici ? On pourrait la définir simplement comme l’attente de quelque [...]

Psychanalyse et adolescence

Freud n’a pas théorisé le processus de l’adolescence tel que nous le concevons aujourd’hui. Après avoir été une « crise », l’adolescence est devenue un « processus » au sein de la théorie psychanalytique.
Je vous propose ici un parcours au fil de mes lectures sur l’évolution, au sein de la théorie psychanalytique, du concept d’adolescence.
Je termine ce parcours avec le concept de subjectivation, qui a pris beaucoup de place dans les recherches actuelles autour de l’adolescence.

Adolescence et objets

Comme Brice Courty, qui, dans sa rubrique dans la revue Adolescence, étudie ce qu’il appelle « les objets culturels adolescents »[1], je pense qu’une approche des objets privilégiés des adolescents peut aider le praticien dans sa relation avec le sujet adolescent, tant sur le plan de sa compréhension des spécificités éventuelles de la clinique de l’adolescent, que [...]